Episode 26 – Marie Cao : 2 allaitements, 2 tempos, des freins…

Marie , vous la connaissez surement déjà : on l’appelle @littlebunbao sur les réseaux.

C’est elle qui vous parle avec ses mains sur de jolis fonds colorés, et vous apprend à communiquer d’une autre façon avec votre bébé : en langue des signes française.

Marie est la maman de Bao et Summer, deux petites filles qu’elle a allaitées ou allaite encore.

On dit que deux allaitements ne se ressemblent jamais : c’est le cas dans l’histoire de Marie.

Bao et Summer sont deux enfants nées avec des freins de langue restrictifs qui ont la réputation de mettre à mal l’allaitement. Mais cela s’est passé de façon radicalement différente.

Un premier allaitement qu’on pourrait qualifier d’imparfait certes, mais qui roule quand même jusqu’au sevrage durant la grossesse suivante, et un deuxième allaitement « fragile » comme le décrit Marie ; où Summer, par ses troubles de succion, demande un accompagnement plus important : à la maison comme par les professionnels de l’allaitement.

Vous entendrez aussi Marie vous parler de sevrage, d’aversion à l’allaitement, deux sujets plus délicats mais qu’il est important d’aborder.

Dans cet épisode on fait référence :

Dans cet épisode on a parlé :

  • De l’allaitement facile et serein de son premier bébé (4’30)
  • De son absence de références d’allaitement avant de devenir mère (5’10)
  • De sa vision modifiée par un deuil périnatal (6’10)
  • De tranchées, de crevasses, de douleurs (7’30 et 10’40)
  • Du shoot d’hormones et du bonheur de l’allaitement (8’58)
  • De l’accompagnement de sa doula (11’40)
  • De freins de langue restrictifs (13’20)
  • De l’allaitement plus difficile de son deuxième bébé (14’)
  • De prise en charge des freins restrictifs (15’, 17’25 et 20’)
  • Du sevrage du bambin (33’30)
  • D’aversion pendant la grossesse (36’45)
  • Du relais du papa pour l’endormissement (40’)
  • De sa tentative de co-allaitement (40’20)
  • De l’impact de l’allaitement sur sa carrière professionnelle (46’)
  • Les conseils de Marie (48’10)
  • L’interview Fast Milk (51’)

Marie, Merci de ta confiance au tout premier jour de Milkshaker, quand rien n’était fait mais que tu m’as répondu “quelle bonne idée, avec plaisir pour te raconter mon histoire”.

On a mis le temps, mais je suis ravie d’avoir pu interviewer le tout premier compte que j’ai suivi sur Instagram.

A bientôt,

Charlotte